Les conseils utiles promulgués par les vétérinaires

Vous trouverez sur cette page différents conseils vous permettant de bien prendre soin de votre animal favori. N'hésitez pas à la consulter, car elle sera régulièrement mis à jour et vous permettra soit de “tordre le cou” aux idées reçues, soit de vérifier ses connaissances ou d'en apprendre de nouvelles.

L'équipe de la S.P.A. des Pyrénées-Orientales - Perpignan Sud

Temps chaud, canicule : protéger son chat ou son chien

Les risques liés à la chaleur sont autant valables pour les chiens et les chats que pour l’homme. Lorsque les journées sont chaudes ou caniculaires, le corps du chien et du chat doit s’adapter à cet excès de chaleur.

Hormis les adaptations comportementales que développent naturellement les animaux face à la chaleur, il faut savoir que la respiration est un moyen de régulation important chez nos animaux. L’augmentation du rythme respiratoire, plus importante chez le chien que chez le chat, permet d’évacuer l’air chaud et humide et d’inspirer de l’air plus frais et plus sec.
A noter également que la truffe peut être chaude et sèche sans que cela soit lié à une maladie. Les vaisseaux à la surface du corps se dilatent, également pour évacuer de la chaleur, c’est pour cela que l’on peut constater à l’intérieur du pavillon des oreilles, que la peau est plus rouge ou que les vaisseaux sont plus visibles et que les oreilles sont chaudes.

Cette compensation par la dilatation demande au cœur un effort supplémentaire au niveau de la circulation du sang et augmente de fait le rythme cardiaque. En conséquence, plus la chaleur est forte et plus la difficulté à réguler la température du corps est grande et réclame de l’énergie.

Aussi pour votre animal les risques liés à de fortes chaleurs ou à la canicule peuvent être :
- L’épuisement par la chaleur.
- La défaillance respiratoire sur des animaux fragiles comme les brachycéphales (les animaux dont la face est écrasée comme le Bulldog Anglais, le Carlin, le Pékinois, le Boston Terrier, le Shi-Tzu, le Boxer, le Bull-Mastiff, le Saint Bernard pour les chiens et le Burmese, le Persan, l’Exotic shorthair et l’Himalayen pour les chats)
- La défaillance respiratoire sur les chiens ou chats ayant une pathologie pulmonaire.
- La défaillance cardiaque sur des chiens ou chats suivis et/ou traités pour une maladie cardiaque.
- Le coup de chaleur qui peut être très rapidement mortel lorsque l’animal est confiné par exemple dans une voiture garée au soleil.


Comment les chiens et les chats réagissent-ils naturellement à la chaleur et comment bien les protéger de la chaleur :


Conseil vétérinaire - Quel est le comportement naturel du chat face à la chaleur ?

1) Quel est le comportement naturel du chat face à la chaleur ?

Le chat est un animal qui supporte mieux la chaleur que le chien. Il saura privilégier un coin à l’ombre et se mettre au repos en dormant plus qu’à l’accoutumé.

Même si le chat pourra paraître quasiment léthargique, il ne faut pas s’en inquiéter en l’absence d’autres symptômes concomitants visibles car cela fait partie de son comportement naturel. De cette manière le chat économise ses forces et évitera l’épuisement. Il se lavera certainement d’avantage, car en humectant son pelage cela reproduira notre système de transpiration et contribuera à le rafraîchir.
 
 
 

Comment protéger son chat face à la chaleur ?

Soyez particulièrement attentif avec de jeunes chatons, un vieux chat, un chat brachycéphale (Burmese, Persan, Exotic shorthair et Himalayen) ou un chat malade.

A la maison :

- Laissez toujours de l’eau fraîche et régulièrement renouvelée à disposition de votre chat. Si il fait vraiment très chaud chez vous, vous pouvez y ajouter de temps en temps un ou 2 glaçons, non sans avoir au préalable testé en votre présence son comportement face aux glaçons.
- Laissez-lui libre d’accès les pièces les plus fraîches de votre maison
- Si votre chat est habitué à sortir, laissez-le sortir car naturellement il saura se protéger de la chaleur en trouvant les recoins les plus frais pour se préserver de la chaleur.
- Brossez-le régulièrement afin d’éviter les bourres de poils et pour diminuer naturellement l’épaisseur de son pelage.
- Il est possible également d’utiliser un brumisateur afin de le rafraîchir si toutefois cela ne l’effraie pas.
- Vous pouvez vous servir d’un ventilateur, mais sans toutefois le mettre trop proche de l’animal afin d’éviter les problèmes oculaires et ni le laisser seul avec l’appareil en fonctionnement.
- Si votre habitation est climatisée, vous pouvez la régler avec un écart de température raisonnable avec l’extérieur afin d’éviter des problèmes respiratoires, surtout si votre chat sort.

En voiture :

- Si il est dans sa caisse de transport, veillez à ce que celle-ci soit bien aérée, sans linge qui la recouvre. Si vous devez le protéger du soleil il est largement préférable de coincer un linge à la fenêtre du véhicule plutôt que de recouvrir sa cage)

- Veillez à ce que le véhicule soit suffisamment aéré ou mieux climatisé sans toutefois qu’il y ait trop d’écart avec la température extérieure.

- Si il s’agit d’un long trajet, il est recommandé de faire des pauses toutes les 2 heures et de lui donner de l’eau fraîche.

- Et surtout ne jamais laisser votre animal seul dans un véhicule lors de forte chaleurs, car même garé à l’ombre et avec les fenêtres légèrement ouvertes, au bout de quelques instants cela ne sera plus suffisant pour maintenir les conditions nécessaires à son bien-être.

- Si votre chat le tolère vous pouvez légèrement le brumiser.


Conseil vétérinaire - Quel est le comportement naturel du chien face à la chaleur ?

2) Quel est le comportement naturel du chien face à la chaleur ?

Le chien est plus actif que le chat mais lors de fortes chaleurs il tendra naturellement à diminuer  son activité et cherchera à se mettre à l’ombre. N’oubliez pas que contrairement à un chat, un chien dépend souvent des activités de son maître, aussi soyez vigilant au fait de le ménager.

Le chien aura naturellement tendance à haleter, ce qui implique que sa respiration est plus rapide et plus courte, lui permettant d’évacuer l’air chaud et humide afin d’en consommer du plus frais et plus sec.
Si il est en extérieur et qu’il en a la possibilité, le chien peut tenter de creuser un trou dans la terre pour s’allonger à l’intérieur afin de profiter de l’humidité et de la fraîcheur de celle-ci.
 

Comment protéger son chien face à la chaleur ?

Soyez particulièrement attentif avec de jeunes chiots, un vieux chien, un chien brachycéphale (Bulldog Anglais, Carlin, Pékinois, Boston Terrier, Shi-Tzu, Boxer, Bull-Mastiff, Saint Bernard) ou un chien malade.

A la maison :

- Laissez toujours de l’eau fraîche et régulièrement renouvelée à disposition de votre chien. Si il fait vraiment très chaud chez vous, vous pouvez y ajouter de temps en temps un ou 2 glaçons, non sans avoir au préalable testé en votre présence son comportement face aux glaçons > ATTENTION, les grands chiens risque de les avaler sans les croquer.
- Laissez-lui libre d’accès les pièces les plus fraîches et les mieux ventilées de votre maison.
- Si il est en extérieur pendant la journée, veillez à ce qu’il est de l’ombre durant tout le temps où il se trouvera dehors, quitte à tendre une toile ou une bâche pour le protéger du soleil.
- Pour les chiens habitués à vivre à l’intérieur il est préférable de les sortir, notamment pour les promenades, en dehors des heures les plus chaudes et si besoin est, ne réserver que des sorties hygiéniques courtes pendant les heures les plus chaudes de la journée.
- Si cela est possible pour vous, promenez-le dans un parc boisé, un sous-bois ou près d’une étendue d’eau afin de lui faire profiter de plus de fraîcheur.
- Si ce n’est déjà fait, pensez à le faire tondre ou toiletter, puis brossez-le régulièrement afin de diminuer naturellement l’épaisseur de son pelage.
- Si vous en avez la possibilité, baignez-le dans une eau non glacée (baignoire, bac, grande bassine, point d’eau non stagnante, lac, rivière, mer, petite piscine d’eau non chlorée ou au moyen d’un tuyau d’arrosage)
- Il est possible également d’utiliser un brumisateur afin de le rafraîchir.
- Vous pouvez vous servir d’un ventilateur, mais sans toutefois le mettre trop proche de l’animal afin d’éviter les problèmes oculaires et ni le laisser seul avec l’appareil en fonctionnement.
- Si votre habitation est climatisée, vous pouvez la régler avec un écart de température raisonnable avec l’extérieur afin d’éviter des problèmes respiratoires, surtout si votre chien sort.

En voiture :

- Si il est dans sa caisse de transport, veillez à ce que celle-ci soit bien aérée, sans linge qui la recouvre. Si vous devez le protéger du soleil il est largement préférable de coincer un linge à la fenêtre du véhicule plutôt que de recouvrir sa cage).

- Veillez à ce que le véhicule soit suffisamment aéré ou mieux climatisé sans toutefois qu’il y ait trop d’écart avec la température extérieure.

- Si il s’agit d’un long trajet, il est recommandé de faire des pauses toutes les 2 heures et de lui donner de l’eau fraîche. Si vous devez prolonger votre pause, veillez à ce qu’il puisse se dégourdir les pattes et qu’il puisse être installé à l’ombre pour se reposer.

- Et surtout ne jamais laisser votre animal seul dans un véhicule lors de forte chaleurs, car même garé à l’ombre et avec les fenêtres légèrement ouvertes, au bout de quelques instants cela ne sera plus suffisant pour maintenir les conditions nécessaires à son bien-être.

- Vous pouvez le brumiser, sans toutefois le faire de manière excessive car il ne doit pas être trempé.